Témoignage

Innover la reproduction animale permet d'augmenter de façon significative les performances techniques et économiques des troupeaux.

Jacky Martin
Responsable Technique
Jacky-Martin-2

BOVINS

Julien-Marquet

Pour Julien MARQUET, Xpert sur le secteur de Costaros en Haute-Loire, une campagne réussie nécessite à la fois d’anticiper la reproduction, de sécuriser l’insémination et de confirmer la gestation.

Anticiper la reproduction

Anticiper la reproduction de son élevage permet d’appréhender l’avenir de façon plus sereine, en maîtrisant ses objectifs et les besoins qui les accompagnent. Echographie, test β- OH, Note d’Etat Corporel… Nos adhérents travaillent main dans la main avec les Xperts Repro pour la mise en place du suivi de reproduction tout au long de l’année. Faire échographier son troupeau, c’est obtenir une vision globale de l’élevage et mettre en évidence d’éventuels dysfonctionnements et ainsi prévenir les mauvais résultats de reproduction.

Le passage en écho aptitude 30 jours après le vêlage permet de vérifier que l’involution utérine se déroule bien, et de définir si une vache est apte à être mise à la reproduction ou non. Le test β-OH offre la possibilité de constater une acétonémie présente chez une vache. L’acétonémie joue en défaveur de la reproduction, et a un impact économique majeur sur la production. Détecter l’acétonémie le plus tôt possible est un enjeu essentiel pour limiter les pertes financières. Grâce à ces outils, les Xperts vous accompagnent de façon constante dans l’anticipation de la reproduction de votre troupeau.

 

Sécuriser l’insémination

Plusieurs précautions permettent de sécuriser l’insémination afin d’améliorer le taux de réussite. Cela repose avant toute chose sur une bonne détection des chaleurs, de façon à obtenir une chaleur de référence. Si l’éleveur dispose de peu de temps pour l’observation de son troupeau, des solutions de monitoring existent pour le soulager dans sa tâche.

Effectuée le jour de l’insémination, l’écho IA est également très importante car elle permet de valider la chaleur de la femelle. En effet, 5 à 10% des femelles ne sont pas en chaleur le jour de l’IA. C’est autant de paillettes utilisées qui ne donneront pas de gestation, et sont une perte sèche pour l’exploitation. Les éleveurs peuvent faire appel à nos Xperts, qui sont tous équipés d’un échographe et formés à l’échographie.

Enfin, XtremiA offre la possibilité d’inséminer en déposant la semence au plus proche du lieu de fécondation, jusqu’à 25 cm dans la corne utérine. Cette technologie est utilisée dans certains cas, comme pour de l’IA sexée, ou encore sur des femelles à 3 IA et plus. Elle s’adapte à la femelle, et le concept accompagné d’une échographie le jour de l’IA permet une augmentation du taux de fertilité de 10 à 15%. L’obtention de bons résultats passe par le travail collaboratif entre l’éleveur et l’Xpert.

 

Confirmer la gestation

À l’occasion de l’écho gestation 30 jours après l’insémination, les Xperts sont en mesure de déterminer si la vache est gestante. Si la vache n’est pas pleine, elle sera remise rapidement à la reproduction. Confirmer ou infirmer rapidement une gestation offre la possibilité de réagir dans un temps très court, et d’adapter les moyens mis en place selon ses objectifs initiaux. Quel que soit le résultat, il est important de garder un suivi régulier.

Julien-Marquet-Echographie
xr repro favicon

Information à retenir

Nos Xperts Repro peuvent vous faire gagner du temps,et de l’argent ! Différentes solutions techniques mais aussi différentes offres de suivi de votre troupeau vous sont proposées, adaptables à vos besoins spécifiques. Découvrez ce que nos Xperts peuvent vous apporter dans la gestion quotidienne de votre élevage !

Découvrir nos solutions


CAPRINS

L’insémination caprine a pour principal intérêt de ne pas introduire d’animaux extérieurs, ce qui réduit considérablement les risques sanitaires. En outre, les chevrettes et boucs qui sont issus de l’insémination ont un niveau génétique élevé. Accroître la performance laitière, le rendement fromager, la conformation des mamelles, l’efficacité alimentaire… amènent de réelles plus-values ! Le nombre d’animaux peut être optimisé pour correspondre à la stratégie d’élevage, aux charges fixes et au temps consacré aux divers soins.

Pour Didier Eyme, Xpert sur le secteur de Crest-Die dans la Drôme, inséminer son troupeau caprin, adhérer au contrôle de performances, avoir les filiations de tous ses animaux, et adhérer à Capgènes sont les meilleures solutions pour rentabiliser son système.

Didier-Eyme-1

Anticiper la reproduction : une règle d’or!

La reproduction par insémination est une affaire d’anticipation, surtout pour les troupeaux désaisonnés pour lesquels il faut mettre en place un traitement lumineux. Un calendrier prévisionnel des actions à mener est défini entre l’éleveur et l’Xpert.


Préparer la mise à la reproduction commence par le choix des chèvres à mettre à l’insémination ou en saillie naturelle. Le premier tri se fait sur des critères physiologiques (l’intervalle mise-bas reproduction, l’âge, la régularité de la reproduction…). Ensuite il y a deux façons de procéder : pour l’éleveur adhérent à Capgènes le tri se fait sur les index (lait, taux, IMC, cellules...), et pour les autres sur les performances brutes (phénotype).


Les Xperts et les Conseillers en élevage peuvent vous aider à effectuer ces choix.


Votre Xpert pourra ensuite pratiquer une échographie Aptitude pour identifier les femelles pseudo-gestantes. Elles pourront ainsi être soignées et remises au plus tôt à la reproduction. Une fois le choix définitif fait, le planning d’accouplement peut être réalisé avec le PAM caprin (pour les éleveurs Capgènes), ou avec SIECL pour les autres.

 

Sécuriser l’insémination

La réussite d’une insémination animale passe par l’organisation très précise du chantier. Il est important de prévoir le bon nombre de personnes présentes le jour de l’insémination, en rapport avec la quantité de chèvres à inséminer.


Pour des IA sur synchronisation des chaleurs, l’éleveur doit scrupuleusement respecter le protocole. Il est souhaitable de détecter les chaleurs 30 heures après le retrait de l’éponge de façon à n’inséminer que les chèvres en chaleur. Les IA auront lieu 43 heures après le retrait, à plus ou moins 2 heures.

tablier-bouc

Pour des IA sur chaleurs naturelles, le bouc doit être éloigné au moins 2 mois avant la période de reproduction pour optimiser l’effet bouc.

Pour réussir une insémination, il est impératif d’éviter tout stress. Certains actes sont à éviter un mois avant et un mois après l’insémination, comme le déparasitage, la vaccination, le parage des onglons, la mise en lot, et tout changement alimentaire...

Confirmer la gestation caprine

La confirmation précoce d’une gestation est un élément-clé de l’organisation de la reproduction. Cela a des retombées économiques directes sur l’élevage, avec l’avantage de pouvoir trier les chèvres gestantes ou non, d’adapter l’alimentation, de préparer le tarissement et les mises-bas, et de s’occuper des réformes.


Avec l’échographie, l’Xpert peut constater la gestation à partir de 35 jours. A partir de 60 jours, il est capable de différencier si une femelle est pleine du jour de l’insémination ou du retour. L’échographie offre aussi la possibilité de compter les embryons, ce qui est un réel atout pour l’éleveur qui peut alors adapter à la fois l’alimentation de la mère et prévoir l’aménagement du bâtiment.

echographie---chevre-1
xr repro favicon

Information à retenir

Découvrez XR Optima !

XR Repro vous propose des gammes de produits Optima adaptées aux caprins afin de vous accompagner vers la réussite de la reproduction de votre troupeau.

Découvrir XR Optima


OVINS

Pour Eric Jouve, Xpert du secteur de Langogne, l’échographie ovine a pour but de trier les femelles pleines et vides, pour favoriser une mise à la reproduction rapide afin de limiter les pertes économiques.

Eric-Jouve---Chantier-Echo

Les avantages de l’échographie ovine

Prendre la décision d’échographier tout ou partie de son troupeau, c’est améliorer la conduite de reproduction. L’échographie permet d’établir le plus rapidement possible l’état des brebis, à savoir si elles sont gestantes ou non, afin d’organiser la suite : mettre à la réforme ou en lutte, vendre les femelles pleines, etc.

L’Xpert constate ou non la gestation grâce à l’échographie, et détermine le nombre d’agneaux présents. Cela permet d’appréhender l’organisation future. En effet, le nombre d’agneaux à naître influence l’alimentation dont doit bénéficier la brebis. L’éleveur peut en conséquence aménager les bâtiments et les stocks. Echographier, c’est aussi pouvoir remettre rapidement une brebis vide à la reproduction, améliorer le suivi pour augmenter le taux de survie des nouveaux nés, et réduire ainsi le manque à gagner financier.

Chiffres-clés

Découvrez les moyens déployés par la coopérative pour assurer la reproduction des troupeaux sur l'ensemble de nos territoires !

10

DÉPARTEMENTS

répartis en 6 Territoires aux spécificités et identités remarquables, nos Xperts y assurent le suivi de reproduction

94

XPERTS REPRO

tous formés au suivi de reproduction bovin et répartis en groupes de travail sur l'ensemble des Territoires

20

XPERTS OVINS ET CAPRINS

formés à l'insémination et à la mise en place du suivi de reproduction le plus adapté à votre élevage

17

ÉCHOGRAPHES OVINS ET CAPRINS

formés sur les Territoires interviennent dans les élevages en fonction des besoins