My XR

Le mag

Adaptation de la ration des vaches laitières en période de tarissement

Technicien commercial Génial, Michel DAILLOUX nous explique pourquoi il est important de bien gérer la transition alimentaire au tarissement et nous livre ses conseils…

Temoignage

« Avant le tarissement, il est nécessaire de réaliser une transition alimentaire afin d’éviter le sur-engraissement des vaches laitières. Passer ensuite sur une ration sèche permet de couper le lait. Enfin, il sera important d’adapter la ration pour répondre aux besoins des femelles qui sont plus importants jusqu’au vêlage »

michel dailloux
technicien commercial génial

La période de tarissement est une période très importante dans le cycle de production des vaches laitières car elle détermine le vêlage à venir, la future lactation et la future reproduction.


Pour réussir le tarissement, il est essentiel de gérer correctement la transition alimentaire pour mettre les vaches dans de bonnes conditions, avec une ration adaptée à leurs besoins spécifiques et éviter les carences. Explications et conseils…

 

LES ENJEUX DE LA PERIODE DE TARISSEMENT

 

" La période de tarissement est une étape très importante dans le cycle de production de la vache laitière. C’est une phase de repos et d’assainissement de la glande mammaire qui permet la reconstitution du tissu mammaire afin de produire un lait de qualité lors de la future lactation.


Cette période permet aussi la reconstitution du tissu et des papilles du rumen pour avoir une meilleure absorption des différents éléments de la ration lors de la prochaine lactation et ainsi une meilleure efficacité alimentaire. Les enjeux du tarissement sont la maitrise de la fonction immunitaire avec des échanges mère-veau soutenus, un colostrum de qualité pour une santé optimale du veau à naître, une vache tonique pour avoir un vêlage qui se déroule dans de bonnes conditions et avoir une ingestion soutenue en début de lactation afin de garder une note d’état correcte qui ne baissera pas trop. Cela permettra également d’avoir une bonne reprise de cyclicité avec une bonne efficacité hormonale et ainsi une meilleure fécondité. Une vache doit être tarie en fin de 7ème mois de gestation pour avoir une période optimale de tarissement de 8 semaines. "

 

 

TRANSITION ALIMENTAIRE ET RATION POUR LE TARISSEMENT

 

" Une transition alimentaire doit être réalisée avant le tarissement, en diminuant la complémentation au cours des dernières semaines, en corrélation avec la baisse de production laitière, afin d’éviter le sur-engraissement des animaux.


Il faut ensuite stopper la complémentation avant le tarissement pour que la vache réduise sa production d’elle-même dans un premier temps. Au tarissement, il faut isoler les animaux et passer en ration sèche pendant quelques jours afin de couper le lait et sécher la mamelle.


Les besoins d’une vache en période de tarissement sont de 1 UF pour 100 kg de poids vif soit environ 7 UF, auquel il faut rajouter 0,5 UF durant le 8ème mois de gestation. Lors du 9ème mois de gestation, il faut rajouter 1 UF puis 1 UF par semaine sur les deux dernières semaines avant le vêlage. Au niveau de la complémentation azotée, il faut apporter 10 % de MAT en début de 8ème mois, pour finir à 13 % de MAT en fin de gestation. "

 

Image article 2 prête article

 

" La gestion idéale de l’alimentation des vaches taries s’effectue en bâtiment et en 2 lots.


Le premier lot est constitué des vaches au 8ème mois de gestation. Elles recevront environ 1/3 de la ration des vaches laitières. Si la ration est sur une base maïs, il faut apporter 7 à 10 kg bruts d’ensilage de maïs, équilibré avec 0,6 à 0,8 kg de correcteur azoté en privilégiant le tourteau de colza qui possède une BACA négative. Il faut également tenir à leur disposition de la paille ou du foin grossier, à raison de 3 à 5 kg de MS. Il faut également mettre à disposition de l’eau propre à volonté, ainsi que du sel en pierre ou à raison de 35 g dans la ration. Enfin, il est important d’apporter un minéral spécial vaches taries à hauteur de 200 g.

Le deuxième lot est constitué des vaches au 9ème mois de gestation, entre 3 et 4 semaines avant vêlage. Elles recevront 2/3 de la ration des vaches laitières. Si la ration est sur une base maïs, il faut apporter environ 15 kg bruts d’ensilage de maïs et garder du volume, comblé par de la paille ou du foin grossier, toujours à hauteur de 3 à 5 kg de MS. La ration est reconcentrée en énergie à raison de 1 à 2 UF, et équilibrée avec 1,1 à 1,2 kg de tourteau de soja ou 1,6 à 1,8 kg de tourteau de colza. Il faut également rajouter 100 à 150 g de chlorure de magnésium pour avoir un effet sur la tension des muscles lisses et aussi sur l’hypocalcémie. Les besoins en sel et minéraux restent les mêmes que durant le premier mois de tarissement.


Les génisses prêtes à vêler doivent être introduites dans les lots de vaches taries en début de tarissement pour leur éviter un double stress au moment du vêlage et pour qu’elles puissent bénéficier de la préparation au même titre que les vaches.


La minéralisation est très importante et doit se faire avec un minéral spécial vaches taries sur toute la période. Celui-ci doit être faible en calcium pour favoriser la mobilisation du calcium stocké dans les os et ainsi éviter les hypocalcémies. Il doit également être riche en vitamines, en oligo-éléments hautement assimilables et en sélénium organique. Cela permettra à la vache un bon vêlage, avec une bonne immunité du veau, ainsi qu’un bon début de lactation et une bonne reproduction.


Pour les problèmes sanitaires au moment du tarissement, il faut effectuer le déparasitage et les vaccinations si nécessaire. Pour le vêlage, il faut préparer un box curé et désinfecté, ainsi que le matériel d’intervention. "

Ces articles pourraient également vous plaire

Repro, Bovins Lait

L’importance du suivi échographique pour réussir la reproduction. Les éleveurs nous en parlent …

Installée depuis 2005 avec 4 associés de sa famille au Gaec du Monteil, sur la commune de Mazeyrat d’Allier (43), Muriel TRIDOT a fait le choix du suivi échographique PERF’ALL pour ses 120 Holstein hautes productrices. Elle nous explique pourquoi…

Repro, Bovins Lait

L'importance de la note d'état corporel en phase de tarissement

… pour optimiser les conditions de vêlage, la santé du veau et de la mère, ainsi que la reproduction après vêlage. Laurent MANSOT nous explique …

Bovins Lait

4 points clés pour réussir la reproduction des génisses

Avoir des génisses prêtes à entrer en gestation au moment voulu, en bonne santé, au bon poids, et qui réussissent leur vêlage, est un enjeu économique pour les élevages laitiers.