My XR

Le mag

Assemblée Générale 2024 d’XR Repro

La profession d'éleveur a évolué vers celle d'éleveur-entrepreneur. Entre raison & passion, comment garder le SENS donné à son métier ? Echanges et débats avec nos intervenants de Cerfrance Haute-Loire et Luc Sassel, exploitant à la tête d'une équipe de 10 personnes.

Témoignage

Nos Adhérents doivent être fiers d’être des entrepreneurs ! Tout l’enjeu étant de garder le côté passion du métier. Notre rôle à nous, les OPA, est de les aider à limiter leur charge mentale pour qu’ils restent épanouis au travail !

Julien SEGALEN
Directeur d'XR Repro
"Et si vous ajoutiez plus de valeur à vos missions d'entrepreneur?"... Le sujet proposé pour cette Assemblée Générale 2024, centré sur l'évolution du métier d'éleveur, a rencontré un vif intérêt, avec pas moins de 135 invités présents. Une belle réussite pour nos intervenants Nathalie Velay et François de Veyrac, de Cerfrance Haute-Loire, et Luc Sassel, éleveur-entrepreneur à la tête d'une exploitation de 350 Holstein en Normandie. Pour XR Repro, la réorganisation du travail est un sujet d'actualité majeur. Pourquoi et comment y travailler tous ensemble?

 

 

En 30 ans, comment les éleveurs

ont évolué vers le statut d’entrepreneur…

 

En introduction à son intervention, Nathalie Velay, Responsable Développement chez Cerfrance Haute-Loire, nous a rappelé la maxime « Celui qui ne sait pas d'où il vient ne peut savoir où il va », nous proposant ainsi de commencer par une analyse de l’évolution des exploitations sur les 30 dernières années.

« 1992 a été un moment marquant de la transformation des exploitations, explique-t-elle.

Avant cette date, des mécanismes économiques protégeaient les exploitations qui bénéficiaient de financements propres et d’une fiscalité dédiée. Depuis, cette bulle protectionniste n’a cessé de se fissurer. La mondialisation des transactions a apporté la dérégulation des marchés et la fin de l’Etat providence. Les agriculteurs sont aujourd’hui dans l’obligation d’apprendre à gérer la volatilité des prix, tant sur leurs produits que sur les charges. D’autres changements, comme les injonctions sociétales parfois contradictoires, les nouvelles technologies, la place donnée à la communication ou aux enjeux environnementaux  d’ordre exogène ont également impacté la profession,  
D’autres évolutions, endogènes aux exploitations, sont encore plus profondes. La plus marquante étant liée à la réorganisation du travail au sein des entreprises.

A l’échelle de la Région AURA, les exploitations ont perdu 50% de la main d’œuvre familiale sur les 10 dernières années.  Dans le même temps, elles se sont agrandies d’1 hectare par an.

Nous étions en 1976 à 16 ha en moyenne au niveau de notre Région, et nous sommes aujourd’hui à 70 hectares en moyenne. Ces changements ont fait évoluer les organisations, avec le recours de plus en plus important aux salariés, à la délégation du travail à des organisations extérieures, à la mécanisation et à l’automatisation.
Les pratiques quotidiennes ont évolué tout comme le regard porté par les éleveurs sur leur métier, avec la volonté de bénéficier d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Au niveau national, 60% des agriculteurs déclarent aujourd’hui partir en vacances. Ce chiffre était d’à peine 20% il y a 20 ans.

Toutes ces transformations ont changé profondément les missions d’un entrepreneur agricole. Superman a supplanté Hercule, reconnu pour sa force, son courage, et son côté besogneux.

Les éleveurs doivent désormais être tour à tour Supers doués, Supers au courant, Supers Geek, et Supers Communicants. Dans votre costume de Superman, vous devez être un stratège accompli et mener au quotidien la conduite de projets, analyser les risques, prendre des décisions, être visionnaire ! Seul, cela fait beaucoup de choses à porter.

Dans notre réalité, Superman reste un héros de fiction.

Il faut donc être capables de trier et prioriser, dans le panel de compétences d’un entrepreneur, celles qui peuvent être déléguées et celles qu’il est préférable de garder, en tenant compte de 3 impacts : l’impact temps, l’impact économique, et l’impact de ses propres préférences sur le sens donné à son équilibre de vie. »

 

nathalie velay francois de veyrac cerfrance 2024 conseil elevage xr repro

 

De quelleS façonS les OPA peuvent-elles

accompagner les éleveurs-entrepreneurs

dans ce changement ? 

 

Julien Segalen, Directeur d’XR Repro, explique que le Conseil d’Administration de la coopérative est très conscient que le rôle des OPA doit évoluer pour aider les éleveurs à limiter leur charge mentale à la tête des exploitations, de façon à rester épanouis au travail.

« Le premier enjeu est que nos services dégagent de la valeur ajoutée pour les exploitations.

L’engagement de résultat est une valeur aujourd’hui très ancrée dans notre ADN, et portée par l’ensemble de nos Techniciens Xperts. Chacun de nos services (échographies, XtremiA, semence sexée, génotypage, etc.) et chacune de nos offres (XR Performa, XR Créa, XR Optima, …) sont conçus pour apporter de la rentabilité. Et c’est sur la preuve d’exemples concrets dans des élevages utilisateurs que nous faisons le choix de communiquer pour convaincre et engager de nouveaux éleveurs sur la voie de la performance. 

XR Repro est également très attachée à ce que ses Adhérents prennent de la hauteur sur leur quotidien.

Nous devons les aider à se poser les bonnes questions sur les marges, le temps passé, le sens donné au travail. C’est pourquoi nous proposons de plus en plus de moments d’échanges, sur la base d’outils d’analyse tels qu’Xpresso ou le GENoscope, un nouveau service lancé cette année pour permettre un rendu de génotypages au lot et porter un regard conscient sur la cohérence entre les objectifs de l’élevage, le troupeau et le planning d’accouplement. 

XR Repro souhaite aussi ouvrir le débat sur la notion d’entrepreneur.

Avec l’évolution de la pyramide des âges, l’agrandissement des exploitations, l’évolution toujours plus marquée des enjeux sociétaux, le sujet majeur dès à présent est la réorganisation du travail. Plusieurs leviers d’action sont possibles, comme la délégation, le développement de compétences et la spécialisation des associés ou l’abandon pur et simple de certaines missions.

Personnellement, je crois fortement à la délégation. Elle peut se faire à différents niveaux.

Il y a par exemple la possibilité d'investir dans des outils de modernisation tels que les monitorings. XR enregistre d’ailleurs sur le dernier exercice une hausse conséquence de +25% des ventes. Nos Techniciens Xperts Optima sont formés pour accompagner les Adhérents dans l’utilisation optimale des matériels, jusqu'à obtenir la rentabilité souhaitée. 

Cela peut également prendre la forme d’une délégation de compétences, en confiant à d’autres le soin d’effectuer des tâches pour lesquelles on n’a pas de plus-value ou simplement pas de connaissances. On constate aujourd'hui que la délégation du suivi de Reproduction continue sa progression, avec une hausse de +9% des contrats Perf’All. Un levier économique pour les éleveurs qui n’hésitent pas à recourir aux échographies constats de gestion (+4%), échographies Aptitude (+18%) et échographies le jour de l’insémination (+19%). Et les taux de réussite ont ainsi progressé de plus de 4 points en 10 ans ! »

 

En conclusion, Virginie Garnier, Présidente d’XR Repro, a tenu à rappeler l’enjeu de trouver le juste équilibre entre passion et raison pour continuer de donner du sens à nos métiers.

« Les éleveurs doivent être fiers d’être des entrepreneurs, fiers de savoir déléguer, collaborer et trouver les bons partenaires.

Aujourd’hui, chacun a sa place et son rôle à jouer pour que les exploitants trouvent leur équilibre. Que ce soit entre associés au sein d’un même GAEC, avec les salariés, entre les élevages et les fournisseurs OPA, ETA, libéraux…. dès lors que la relation est stable et de confiance.

Pour réussir un projet, il faut veiller à avoir une ambition collective. »

 

conseil dadministration xr repro 2024

Le nouveau Conseil d'Administration a la joie d'accueillir Monsieur Thibault FAURE en tant qu'Administrateur entrant et Adrien LABROSSE en tant qu'Administrateur coopté. Nos élus remercient vivement les Administrateurs sortant, Loïc JUVEN et Nicolas ROYBIN, de leur investissement important dans les projets de la coopérative. 

 

 

Ces articles pourraient également vous plaire

Innovations

GENIAL, recommandé par les éleveurs en quête de performance !

Depuis 5 ans, Didier REY utilise la gamme GENIAL Natur’. Il constate de réelles améliorations sur la santé de ses animaux et sur les résultats de production et de reproduction.

Bovins Lait

Gérer la mise à l’herbe pour une reproduction efficace

La mise à l’herbe des troupeaux est une étape à ne pas négliger si l’on souhaite limiter les problèmes et garder des animaux en état, capables de se reproduire et d’assurer une bonne production laitière.

Repro, Bovins Viande

Réussir les vêlages à 2 ans en race charolaise

Associé au GAEC du Logis Neuf, Denis RIGOULET nous explique l’intérêt de faire vêler ses génisses à 2 ans et nous livre les clés pour y parvenir …