My XR

Le mag

La complémentation minérale, un enjeu indispensable en élevage caprin

Adapter la complémentation minérale des chèvres en fonction de leur stade physiologique et de production, permet de prévenir d’éventuelles carences et la baisse de production liée.

Témoignage

« La complémentation minérale doit se raisonner toute l’année, même en élevage caprin ! Sa mise en place sur les exploitations permettra aux éleveurs de prévenir d’éventuels dysfonctionnements dans le cycle de reproduction et à la mise bas et évitera une diminution de la production liée à des carences en minéraux ou oligo-éléments. »

Thierry BRACHET
Xpert Repro Coordinateur du Territoire Alpin

Thierry Brachet - XR Repro - Insemination AnimaleLes minéraux et les oligo-éléments jouent un rôle important dans de très nombreuses fonctions de l’organisme qui ont des répercussions sur la santé et la productivité du troupeau. La plupart des fourrages et des concentrés distribués aux ruminants sont plus ou moins carencés en minéraux. Il est donc indispensable d’apporter un aliment minéral pour assurer la couverture des besoins. Thierry BRACHET, Xpert Repro sur le secteur Y Grenoblois (38) et Coordinateur du Territoire Alpin, nous parle de l’importance de la minéralisation en élevage caprin.

 

Quels enjeux autour de la minéralisation ?

 

En alimentation, la minéralisation consiste à ajouter des minéraux dans la ration alimentaire afin de combler les besoins en minéraux et oligo-éléments d’êtres vivants. En effet, bien que l’organisme soit capable de stocker des sels minéraux, il est essentiel de lui en fournir régulièrement car il ne peut pas les fabriquer lui-même.

Une distinction doit être faite entre les sels minéraux dits « macro-éléments », qui sont utiles en grande quantité, et les oligo-éléments, dont les doses nécessaires sont le plus souvent infimes. Les macro-éléments sont le calcium, le phosphore, le potassium, le sodium, le chlore et le magnésium.

Les oligo-élements sont le soufre, le cuivre, le zinc, le manganèse, le sélénium, le cobalt, l’iode et le molybdène. Une carence en minéraux et oligo-éléments pourrait impacter la santé de l’animal, sa capacité de production et de reproduction. Il est donc important pour l’éleveur de raisonner l’alimentation minérale sur son exploitation afin de ne pas subir de pertes économiques liées à une baisse de production.

 

L’alimentation minérale des chèvres : pour tous les animaux et toute l’année !

caprin-saanen-pierre-sel-xr repro2

Les fourrages français naturellement pauvres en macro et oligo-éléments ne permettent pas de satisfaire les besoins des chèvres. Faute d’apports, la carence s’installe, se traduisant par divers symptômes. Même si les femelles ne présentent aucun signe de carence, leurs chevreaux, eux, peuvent en subir les conséquences.

 

Petit rappel des effets directs et indirects de carences sur la reproduction et la santé des caprins :

  • Calcium : fragilisation osseuse, rétention placentaire
  • Phosphore : cycles anormaux, chaleurs silencieuses
  • Magnésium : rétention placentaire
  • Sodium : chute de l’appétit, pica
  • Cuivre : anémie, infécondité, cycles anormaux, chaleurs silencieuses, avortement
  • Zinc : cycles anormaux, chaleurs silencieuses, infécondité, rétention placentaire
  • Manganèse : chaleurs discrètes, œstrus irréguliers
  • Sélénium : infécondité, chevreau mou, rétention placentaire, augmentation du risque de métrites/mammites, taux de cellules élevés dans le lait
  • Iode : cycles anormaux, chaleurs silencieuses, avortement, rétention placentaire
  • Cobalt : anémie, chute de l’appétit

La complémentation minérale peut être continue ou discontinue, individuelle ou collective, mais la meilleure façon d’éviter l’apparition de carences est d’apporter les minéraux et oligo-éléments de façon quotidienne à l’ensemble des animaux.

 

Les différentes formes d’apport de minéraux et oligo-éléments

 

Les minéraux peuvent être apportés sous différentes formes : farine, semoulette, granulés, seaux à lécher. L’éleveur préférera une forme par rapport à une autre en fonction de son système d’exploitation et de l’environnement de l’élevage.

 

Les Aliments Minéraux Vitaminisés (AMV), distribués directement dans la ration des chèvres, peuvent se trouver sous forme de farine, semoulette ou granulé. C’est un aliment complet composé de macro-éléments, d’oligo-éléments et de vitamines faciles à intégrer dans la ration à l’auge. Leur utilisation doit être raisonnée en fonction de la qualité des fourrages, pour apporter les minéraux manquants. Il est donc conseillé d’analyser ses fourrages afin de prescrire la quantité suffisante d’AMV à ses animaux. 

 

Les seaux à lécher sont souvent mis en libre accès dans les stabulations ou au pâturage. Cela permet aux chèvres de se réguler et ainsi d’aller se servir quand elles en ont besoin. Ces pierres se composent de sel pur et peuvent être enrichies en oligo-éléments.

 

Découvrez notre gamme d'aliments minéraux Opti'Mov

Ces articles pourraient également vous plaire

Génétique, Stress Thermique

Génétique : les vaches qui résistent le plus au stress thermique

Expérience menée avec Guillaume CREPET et Régis VIGNE, dans la Drôme, où les éleveurs ont depuis plusieurs années mesuré l’impact du changement climatique. Explications…

Lire l'article
Stress Thermique

Comment mieux valoriser la ration des vaches laitières en période de canicule ?

Associé au GAEC des Deux Vallons, Cédric DIVINIA nous présente les modifications effectuées au niveau de l’alimentation pour que la ration des laitières soit valorisée au maximum et pour limiter la diminution des performances durant les fortes chaleurs...

Lire l'article
Bovins Lait

Les facteurs de stress et leur impact sur la reproduction des animaux

Le stress des vaches laitières peut générer une dégradation de son état santé. Par conséquent, la production laitière peut être impactée, et des problèmes de reproduction peuvent alors apparaître.

Lire l'article