Le mag

L’importance du suivi échographique pour réussir la reproduction. Les éleveurs nous en parlent …

Installée depuis 2005 avec 4 associés de sa famille au Gaec du Monteil, sur la commune de Mazeyrat d’Allier (43), Muriel TRIDOT a fait le choix du suivi échographique PERF’ALL pour ses 120 Holstein hautes productrices. Elle nous explique pourquoi…

Témoignage

Depuis qu’on a ce suivi très poussé, avec les échos le jour de l’IA en plus des échos Aptitude et des échos constats de gestation, on gaspille bien moins de paillettes. Economiquement, ça se ressent.

Muriel TRIDOT
GAEC DU MONTEIL (43)

Il y a 3 ans, les associés du GAEC du Monteil, en Haute-Loire, ont fait le choix d’agrandir le bâtiment pour améliorer le bien-être des animaux qui rencontraient des problèmes de déficit énergétique et de couchage.

" A l'époque, nous avons aussi installé 2 robots de traite GEA, précise Muriel TRIDOT. Ces changements nous ont valu pas mal de soucis pendant la période de transition : des problèmes d’alimentation, de vaches qui ne s’habituaient pas au robot ou au racleur. Nous avons dû réformer et acheter une vingtaine de génisses. Pendant 1 an et demi, la reproduction en a bien pâti."

L'objectif de l'élevage est d’avoir un veau par vache et par an pour avoir 35 génisses de renouvellement. "On ne pousse pas trop les vaches, on les met à la reproduction 120 jours après vêlage en moyenne pour qu’elles aient bien repris de l’état. Au moment des accouplements, on fait attention à la synthèse de l’index repro et au format de l’animal. On ne veut pas des bêtes à concours, mais des vaches solides sur leurs membres, avec de belles mamelles pour le robot, et qui produisent du lait. On fait attention à ne pas avoir de trop grands animaux, dans la moyenne de la race, et avec la côte ronde. On a remarqué que ces femelles-là perdent moins d’état au pic de lactation et ont ensuite moins de problèmes à remplir. Elles produisent autant que les autres et ont une meilleure longévité. L’idéal serait de gagner une lactation par vache !"

 

muriel bandeau

Pour l'éleveuse, l'important est d'optimiser le nombre d’inséminations pour qu’il y ait le moins possible de retours. "Nous avons donc travaillé avec Laurent MANSOT, notre Xpert, pour faire baisser l’IVV et le CUP par vache. Si dans l’ancien bâtiment on avait déjà mis en place un suivi échographique pour les constats de gestation et l’involution utérine, depuis qu’on a rencontré les problèmes et que les vaches sont installées dans le nouveau bâtiment, on a aussi recours aux échos le jour de l’IA. L’intérêt, c’est que maintenant, on prend la décision de ne pas inséminer les vaches qui ne prendraient pas à cause d'anomalies détectées autour de l’utérus. Les échos Aptitude, quant à elles, sont faites dès 25 jours après vêlage pour repérer le plus tôt possible les problèmes d’involution utérine ou d’acétonémie. Il est important qu’une vache ne perde pas trop de poids à la fin du tarissement pour avoir un bon démarrage en lactation."

Tout ce suivi rassure Muriel TRIDOT sur le taux de réussite à l’IA et lui permet même de faire quelques XtremiA en semence sexée, ce qui est un plus pour la génétique du troupeau. "Nous envisageons aussi d’utiliser le génotypage pour mieux connaitre la valeur génétique de nos animaux, notamment au niveau des fonctionnels."

Grâce au contrat PERF’ALL souscrit par le GAEC, Laurent MANSOT passe une fois par mois pour faire tout le suivi, soit environ 40 à 50 échographies à chaque fois. "L’intérêt de PERF’ALL, c’est qu’il revoit les vaches autant de fois qu’il le faut. Depuis qu’on a ce suivi très poussé, avec les échos le jour de l’IA en plus des échos Aptitude et des échos constats de gestation, on gaspille bien moins de paillettes. Economiquement, ça se ressent. Le CUP est passé de plus de 2 à 1,42, ce qui est vraiment bien pour nos Holstein à plus de 10000 litres par vache (jusqu’à 14000 litres). En baissant le nombre de paillettes, on a réussi à baisser l’intervalle Vêlage – IAF de 45 jours. Multiplié par le nombre de vaches, c’est très intéressant, ça fait tout de suite gagner du lait et des veaux ! Pour moi, PERF’ALL n’est pas un coût mais un investissement rentable ! »

CONTACTEZ VOTRE XPERT !

Ces articles pourraient également vous plaire

Événements

Reproduction Caprine

Connaître les principes fondamentaux de la reproduction chez la chèvre et développer ses compétences pour gagner en autonomie dans la gestion de son troupeau.

Lire l'article
Ovins

L'intérêt des échographies ovines

A la tête d’un troupeau de 280 brebis et 4 béliers en Ardèche, Alain CROZIER a recours depuis plus de 10 ans à l’échographie pour gérer la reproduction de son troupeau.

Lire l'article
Bovins Lait

Le secret d’une insémination réussie

Le secret d’une insémination réussie passe par la bonne connaissance de la vache à inséminer, aux différents stades importants de sa vie. Un suivi échographique très poussé, après vêlage, le jour de l’IA et après insémination permettent d’obtenir un nombre d’informations très précieux, pour l’Xpert, et pour les éleveurs, qui peuvent mener leurs vaches à la repro dans de bonnes conditions.

Lire l'article