My XR

Le mag

QUELLES EVOLUTIONS RETENIR POUR L'ACTIVITE CAPRINE 2023 ?

Dans son dernier dossier annuel datant de mars 2024, l’Institut de l’Elevage dresse une analyse de l’activité caprine de 2023. FOCUS sur la région AURA...

QUELLES EVOLUTIONS RETENIR POUR L'ACTIVITE CAPRINE 2023 ?
3:00
point de vue

Aujourd’hui, le profil des éleveurs caprins qui s'installent change ! Le contexte mérite que nous soyons attentifs à la filière et que nous regagnions la relation technique de confiance qui existait jusqu’ici entre les éleveurs et nos structures.

Didier EYME
Coordinateur en DROME ARDECHE

LA SITUATION DES ELEVAGES CAPRINS EN FRANCE

En France, le taux de renouvellement global des élevages caprins est de 106% (MSA 2016-2018), avec des différences notables selon le type de production et de région.

Le recensement de 2023 établit à 2389 le nombre d’élevages livreurs de lait. Un chiffre en baisse de -13% par rapport à 2013 mais qui se stabilise. 
Ces 10 dernières années ont en revanche vu le nombre des élevages caprins fermiers augmenter de +10%, avec 3313 éleveurs recensés en 2020.

Pour l’année 2023, le rapport de l’IDELE nous apprend que la production totale de lait de chèvre en France, estimée à près de 709 millions de litres, a su se maintenir à -1% par rapport à 2022. La collecte, qui représente 73,5% de la production, s’est stabilisée à -0,7%. 

La stabilisation des charges, croisée avec l’augmentation du prix du lait qui semble avoir atteint son régime de croisière, a permis aux livreurs spécialisés de dégager une progression de leur revenu, ce qui n’était pas le cas en 2022.


ZOOM SUR LA REGION AUVERGNE RHONE ALPES

La région Rhône-Alpes représente un peu plus de 13% de la production nationale de lait de chèvre. 59% est orientée fermière et 41% collectée. 

En 2023, ce sont 39 millions de litres qui ont été livrés aux laiteries, enregistrant une hausse de +2% par rapport à 2022, et cela malgré la récolte fourragère de qualité médiocre et les fortes chaleurs du début d’automne.

Avec un produit caprin en hausse de +5,6% et une hausse des charges contenue à +2,4%, le revenu courant moyen aurait progressé pour s’établir à 24 500€/UMO exploitant.

Une partie des fromagers fermiers ont pu augmenter le prix de vente de leur production (+4.8% en moyenne) de façon à compenser la hausse des charges et maintenir leur revenu moyen à hauteur de 27 600€/UMO exploitant.

Mais il faut rester vigilant. 
Les coûts de production du lait restent importants dans nos régions du Sud-Est de la France, en raison des coûts structurels liés notamment aux handicaps naturels qui limitent la productivité.

La consommation en produits transformés a baissé de -2% en 2023 sous l’effet de l’inflation, et un phénomène de descente en gamme est observé, ce qui ne joue pas en faveur des circuits courts et des fromages sous AOP.

Si en 2023 la filière caprine reste à l’équilibre en Drôme Ardèche, avec autant de cessations d’activité que d’installations, la région AURA a continué de perdre 3% des élevages livreurs de lait entre 2021 et 2023. La production a tendance à se tasser. Les laiteries sont en recherche active de nouveaux livreurs.

 

 

 

Ces articles pourraient également vous plaire

Génétique, Stress Thermique

Quelle génétique pour avoir une vache résistante aux fortes chaleurs ?

Dans un contexte où les exploitations agricoles sont de plus en plus victimes de fortes chaleurs durant la période estivale, il peut être intéressant de sélectionner des animaux plus aptes à résister.

Caprins

Plan Filière chevreaux et Plan Filière caprins-ovins lait

Jeudi 28 septembre 2023, Marie-Hélène  et Laurent POULET, du GAEC Là-Bas (07), ont accueilli dans leur élevage caprin, la signature de deux plans filières soutenus par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour en savoir +

Caprins

Performer la repro caprine par une offre adaptée

A l’automne 2019, XR Repro lançait une nouvelle offre de services XR Performa pour les élevages caprins de façon à répondre aux attentes des différents profils d’élevages. Retour sur l’intérêt de ce nouveau service...