My XR

Le mag

Confort, sérénité et fiabilité grâce au SenseHub

Associés au GAEC La Ferme de l’Aurore à Thodure en Isère, Sandrine TABARET et son frère Jean-Michel BOUCHARD ont opté pour le SenseHub. Jetons un oeil sur les performances obtenues ...

Testimonial

« Le SenseHub nous apporte sérénité et progrès. A portée de main, il est facile d’utilisation et nous a permis de gagner en performance et en rentabilité. Je l’appelle mon 3ème œil. »

Sandrine TABARET
GAEC FERME DE L’AURORE (38)

Installé sur la commune de Thodure en Isère, le GAEC Ferme de l’Aurore comptabilise une centaine de vaches laitières de race Jersiaise, Prim’Holstein et quelques-unes de race rouge suédoise. Ils effectuent également des croisements de Jersiaise sur Prim’Holstein pour augmenter le taux butyreux protéique de leur lait, destiné à la fabrication de fromages AOP tels que le Saint-Marcelin et le Saint-Félicien.

En mars 2020, la Ferme a fait face à une diminution de la production à la suite de son passage en élevage biologique. La même année, le GAEC s’est équipé du SenseHub et depuis sa mise en place, le bilan de reproduction s’est nettement amélioré. Pourquoi investir dans cet outil et comment optimiser son utilisation ? Sandrine TABARET et son frère Jean-Michel BOUCHARD nous donnent les clefs…

 

Le SenseHub, un outil aux fonctionnalités multiples

 

gaec aurore xr repro monitoring sensehub

 

« A la Ferme de l’Aurore, explique Sandrine, nous employons un salarié à mi-temps et un autre 10 h par semaine. Mais les chaleurs des vaches surviennent la plupart du temps durant la nuit, en dehors des heures de présence dans le bâtiment. Il était donc difficile d’observer les chaleurs des vaches. L’installation du SenseHub a répondu à cette première préoccupation et s’est avérée d’une aide précieuse ! »


Mais rappelons que le Sensehub, en plus d’être un outil de Monitoring qui permet d’avoir un suivi précis des détections de chaleurs, permet également de travailler sur la reproduction, la santé, l’alimentation et plus globalement le bien-être de l’élevage.


Le « tag » intégré au collier est placé sur le côté gauche du cou de la vache. C’est à cet endroit que se situent les muscles de rumination qui vont permettre de faire remonter et collecter les informations via un routeur et une antenne. L’appareil fait une mise à jour constante, toutes les 20 minutes, des données.


« Au matin, il suffit simplement de consulter les notifications sur l’application mobile, continue Sandrine. Et on connaît tout de suite, les vaches qui ont été en chaleur pendant la nuit. Le SenseHub permet donc d’être très réactif et d’appeler l’inséminateur dans les heures qui suivent, selon l’index de chaleurs ».


Cet index, permet de déterminer la fiabilité des chaleurs sur 100. Il est calculé à partir du comportement des chaleurs de la vache et analyse la régularité du cycle de chaque vache. Si l’index est en dessous de 75, mieux vaut vérifier l’animal concerné avant d’appeler l’inséminateur. Au contraire, si l’index est au-dessus de 75, la vache est prête à être inséminée.
« Une « fenêtre d’IA » présente dans l’application succède au pic de chaleurs de la vache et permet de contrôler l’heure idéale à l’insémination. Le SenseHub est pour nous l’outil adéquat pour travailler main dans la main avec l’Xpert. En étant plus précis, nous sommes plus efficaces !

Le SenseHub permet également de notifier en amont si les conditions sont idéales à l’insémination. Par exemple, il alerte lorsqu’il y a anœstrus chez la vache ou si elle a des chaleurs irrégulières. Il permet de surveiller la période après l’insémination comme la probabilité de gestation généralement entre J-0 et J-24. Même la suspicion d’un avortement peut être détectée.

Le SenseHub peut se montrer utile aussi bien en individuel que pour des lots de vaches. Par exemple, quand l’appareil met en évidence la routine de groupe. Il est alors possible de voir si une vache se tient à l’écart du troupeau. Il convient alors de déterminer pour quelles raisons et d’y remédier. »


En cas de transition alimentaire, comme ça a été le cas lors de leur passage en élevage biologique, Sandrine et son frère se sont beaucoup appuyés sur le SenseHub qui leur a été d’une grande aide. « Cet appareil est super car il permet une analyse précise de la rumination et permet d’observer si la vache n’est pas trop exposée à de potentiels déséquilibres ou à des troubles. Avant notre conversion en élevage bio nous faisions en moyenne une production de 6 005 litres par vache et par an. Aujourd’hui nous produisons 2 005 litres de moins. L’appareil nous a permis de réagir au mieux et de rééquilibrer les rations selon les besoins du troupeau, qu’il mettait en lumière. »


Le boîtier prend également en compte les problèmes de santé grâce à un suivi méticuleux. Il alerte lorsqu’il y a un animal à examiner et fonctionne lui aussi avec un index. Si l’état de la vache se situe entre 80 et 86, l’éleveur sait que le contrôle de l’animal doit se faire dans les 10 à 12 h et que l’alerte n’est pas urgente. Sandrine TABARET explique que « la plupart du temps, c’est un problème sur lequel il n’y a pas besoin d’intervenir. C’est sûrement que la vache n’a pas ruminé correctement et souvent l’alerte se supprime automatiquement dans les heures qui suivent ». Entre 75 et 80, la vache doit être contrôlée ente 2 et 4h et dans le cas extrême en dessous de 75, la vache nécessite une intervention immédiate. Dans ce cas d’urgence, l’éleveuse spécifie « que l’animal a souvent une mammite et l’outil permet alors d’être très réactif ».

 

Retour sur les résultats technico-économiques

 

veaux gaec aurore xr repro monitoring sensehub

 

Le SenseHub comporte 3 niveaux de service : le « Starter » permet d’équiper environ 50 % du troupeau. Le niveau intermédiaire « Advanced » équipe 60 % du troupeau. Le dernier niveau, dit « Premium », est destiné à équiper 100 % du troupeau. L’Xpert Optima conseille les éleveurs sur le niveau à choisir en fonction des besoins et des objectifs fixés. La Ferme de l’Aurore a choisi le niveau « Advanced », comme 75 % des élevages équipés à ce jour.


Des résultats positifs ont pu être calculés dès la première année (2020 à 2021) en termes de gains techniques et économiques.


Pour commencer, avec l’analyse rapide des chaleurs, l’appareil permet d'augmenter la longévité des animaux. Il évite les réformes pour infertilité et en 2021, 5 vaches de plus n’ont pas été réformées pour cette raison.


Le GAEC a aussi obtenu un gain technique par vache laitière sur l’IV-IAP de 33 jours et de 28 jours pour l’IV-IAF. Ce qui correspond à un gain économique potentiel non-négligeable de 5628 € en 2021 (sur la base de 3 €/V/j).


Grâce à une conduite de la reproduction plus efficace, Sandrine et Jean-Michel ont augmenté le nombre de gestations sur veaux croisés de 6,53 par an, avec au total un gain financier par an de 1492 €.


En résumé, à la Ferme de l’Aurore, le coût d’investissement pour équiper les 67 vaches laitières (collier + antenne) sur 5 ans, est de 35,50 € par vache et par an, et le gain de 104,77 €. En incluant le coût d’achat, le gain résiduel par vache et par an est de 69,27 €. L’outil est donc rentabilisé en seulement 1 an et 9 mois, un investissement qui, sur le long terme, va apporter de la performance, du confort, mais aussi de la sérénité.


Le SenseHub apporte un confort de travail grâce à sa fiabilité. La mise à jour constante des données permet de piloter les informations de son élevage à distance, et de gagner du temps pour se consacrer à d’autres tâches ou bien à sa vie personnelle. Sandrine estime que : « sur une échelle de 0 à 10, mon confort de travail suite à l’achat du SenseHub est de 8/10 ».


Et vous, comment surveillez-vous le bien-être des vaches de votre troupeau ?

Contacter notre Xpert Optima

Ces articles pourraient également vous plaire

Stress Thermique

Sécuriser le bilan fourrager grâce à la longévité du troupeau

Associé au GAEC des Lys, Sylvain PALANDRE nous explique en quoi la longévité des animaux est une solution pour faire face aux impacts du changement climatique.

Génétique

10 ans après son lancement, le génotypage n’en finit pas de convaincre !

Installé en Gaec en Isère, Jérémy DURAND est un jeune éleveur qui a pour ambition d’améliorer les performances techniques et économiques de son troupeau Montbéliard grâce au génotypage pour mieux connaître la valeur génétique de ses vaches.

Produits Techniques

Découvrez la nouvelle gamme d’hygiène de la mamelle : Glycolac !

Découvrez la nouvelle gamme d’hygiène de la mamelle GLYCOLAC sans OPP. Elle dispose d’un complexe désinfectant et de propriétés hydratantes et cosmétiques, le tout homologué en Agriculture Biologique !