My XR

Le mag

La transplantation Charolaise YPERIOS par Excellence

HARDI, OWNEN ou encore JURIX, tous sont des taureaux issus de l’EARL de Bussières. Sylvain ROLIN a déjà 40 ans de sélection à son actif dans le programme et participe à la naissance des prochains taureaux du schéma YPERIOS (Charolais Excellence et INRA 95).

témoignage

« Mon oncle a débuté dans les années 80. C’est lui qui a mis les tous premiers embryons du programme Excellence et c’est comme ça que j’ai commencé. »

Sylvain ROLIN
EARL DE BUSSIERES (69)

 

 

Sylvain ROLIN est éleveur à l’EARL de Bussières situé à Meaux -la-Montagne dans les Monts du Beaujolais. Plusieurs taureaux phares au catalogue sont issus de son élevage. Son savoir-faire pour préparer les donneuses et les receveuses d’embryons, faire naître et élever les veaux allaitants n’est plus à démontrer. Le technicien de race Charolaise David BESSETTE et l’Xpert Clément FARGEAT accompagnent Sylvain ROLIN dans sa passion et nous expliquent le déroulement des transplantations embryonnaires.

 

La Transplantation embryonnaire : une organisation qui demande de la rigueur

Avec la généralisation grandissante de la semence sexée, le croisement terminal se développe de plus en plus en France pour générer des revenus supplémentaires aux éleveurs laitiers.

Davis BESSETTE explique : « Cette tendance de fond gagne les pays européens. Pour preuve, l’accord passé cet été entre Auriva et cinq coopératives du groupe allemand PHÖNIX pour la diffusion des doses YPERIOS Excellence et INRA 95. Auriva doit donc continuer à développer ses schémas de sélection et proposer des taureaux de croisement qui répondent au marché. Sans l’implication des éleveurs, rien ne serait possible !

Aujourd’hui 20 élevages partenaires dont l’EARL de Bussières, travaillent à la création deslogotypes_AURIVA-ELEVAGE_logotype_YPERIOS_excellence-generique_web taureaux du catalogue YPERIOS Charolais Excellence, et 99% d’entre eux sont des élevages de la zone XR Repro, basés dans le Rhône, l’Isère et la Haute-Loire. 

En moyenne, chaque année, on collecte 50 à 60 embryons sur l’élevage sur 4 à 5 donneuses (sur les 35 du schéma). Les donneuses sont exclusivement des génisses, sélectionnées sur la facilité de naissance et les aplombs. Pour leur accouplement, nous travaillons la précocité, la variabilité de l’ascendance et les caractères recherchés pour les futurs taureaux du catalogue. Le pointage des veaux reste important aussi pour continuer à sélectionner sur la vitalité des veaux et leur aptitude à boire.

Sur les 60 embryons récoltés, environ 30 sont posés sur des receveuses de l’exploitation. Ce sont des génisses croisées âgées de 24 à 30 mois et élevées en même temps que les donneuses.

Le reste des embryons va à la banque d’embryons ou sont directement posés chez d’autres éleveurs. Ces éleveurs sont sélectionnés sur le volet pour leur savoir-faire qui englobe le suivi sanitaire, la capacité à faire téter les veaux et à les élever dans les meilleures conditions possibles pour qu’ils expriment leur potentiel génétique à 8 ou 9 mois. Il ne faut pas oublier que les mâles et les femelles qui naissent de ces embryons sont des athlètes de haut niveau dont il faut prendre soin ! Les veaux femelles seront les futures donneuses et les mâles les futurs taureaux au catalogue !

Poser autant d’embryons pour le programme Yperios Excellence et obtenir de tels résultats en termes de réussite nécessite un véritable investissement et un savoir-faire remarquable ! A titre d’exemple : sur le dernier lot de 9 embryons posés, 8 gestations sont arrivées à terme ! »

Capture d’écran 2023-05-05 160224

 

L’Xpert Clément FARGEAT s’occupe des synchronisations et des inséminations. Il insémine les donneuses d’embryons deux fois dans la même journée, à 8 ou 10 heures d’intervalle. Il a su constituer un pool de 4 à 5 élevages proches d’Amplepuis qui préparent des lots de receveuses pour leur permettre de reposer en frais le jour de la collecte.

« Je m’occupe aussi des lots de receveuses pour que l’ensemble des femelles soient prêtes à recevoir des embryons en frais le jour de la collecte. Dans cette organisation, le rôle de chacun est important. C’est un travail conséquent qui nécessite le respect de protocoles. Par exemple, on a organisé dès octobre la collecte d’embryons qui a eu lieu le 13 janvier. La pose de spirales a elle, été programmée le 10 décembre. C’est un vrai travail d’équipe et pour que ça fonctionne on communique beaucoup entre nous, avec Sylvain l’éleveur, David le Technicien de Race et Pierre Burnol le Technicien Transplantation Embryonnaire.

L’éleveur doit rentrer les femelles et leur donner tous les soins nécessaires. Sylvain Rolin est un super éleveur qui passe beaucoup de temps auprès de ses vaches. Il sait très bien observer les chaleurs et gérer ses femelles pour avoir de bons résultats de reproduction.

En moyenne sur le troupeau, on a un CUP de 1,4 ce qui est vraiment bien ! David BESSETTE prévoit les accouplements, Pierre BURNOL établit le protocole de synchronisation des donneuses et receveuses en fonction de la date de collecte d’embryons à la ferme. En tant qu’Xpert, je m’occupe aussi des échos aptitude sur les donneuses. C’est l’occasion pour moi d’alerter David et Pierre et de les conseiller sur le choix des femelles à garder pour la collecte. »

La transplantation embryonnaire au service de la génétique

David BESSETTE nous emmène à la découverte de l’élevage de Sylvain ROLIN basé dans le Rhône, le premier élevage à être entré dans le schéma Excellence. Il est installé à l’EARL de Bussières depuis 2000 et exploite une superficie de 145 hectares.

« J’élève un troupeau de 80 vaches laitières montbéliardes pour une référence de 735 000 litres de lait livrés à Sodiaal et une autre partie de receveuses d’embryons en Charolais Excellence. Sur ces 80 montbéliardes, on utilise 35 % de semence sexée pour un taux de renouvellement d’environ 20 à 25% et le reste en croisement Charolais Excellence. La race est aussi là pour valoriser les veaux de boucherie. Je garde toutes mes femelles croisées pour faire des supports et pouvoir mettre des embryons Charolais Excellence. J’essaye de rester à 80 laitières à la traite en moyenne. J’élève 20 à 25 génisses par an que je garde toutes. Je fais 100% de génotypage depuis 2016, ce qui nous a permis de bien avancer dans la génétique. Les critères sont principalement lait, mamelles et aplombs.

Concernant le croisement Charolais, je garde entre 15 et 20 femelles croisées qui me servent de receveuses lors de mes transplantations embryonnaires. J’aime avoir des veaux avec des bonnes conformations à 3-4 semaines comme USUFRUIT, HARDI ou encore NEWTON.

Je suis rentré dans le schéma YPERIOS en 2000. J’ai repris l’activité de mon oncle et je venais juste de me mettre en GAEC avec mon père. Ça nous a permis de développer notre production. Puis on a commencé tout doucement, en partant un peu à l’aventure parce qu’on ne savait pas très ce que c’était. Quand on sortait un taureau, on était quand même assez fier et donc on a continué sur cet élan.


Dans les premiers embryons qu’on a sortis il y a USUFRUIT, UBU et UTAK. Plus tard j’ai dû sortir une trentaine de taureaux dont quatre à l’heure actuelle qui sont en testage. »

  01charolaisusufruit-grand_visuel         01charolaisubu-grand_visuel       01charolaisutak-grand_visuel

           USUFRUIT                                    UBU                                            UTAK

 

CONTACTEZ VOTRE XPERT !

Ces articles pourraient également vous plaire

Bovins Lait

8 commandements pour réduire la mortalité des veaux

8 pratiques d’élevage spécifiques permettent de diminuer le taux de mortalité des veaux de façon à optimiser la rentabilité des exploitations.

Bovins Viande

Mieux vaut prévenir, que guérir !

A l’EARL de l’Orme (38), Lilian Baup utilise des mesures préventives pour favoriser l’immunité, la bonne santé, et le bon développement de ses veaux Charolais, et ainsi minimiser les traitements curatifs.

Innovations, Produits Techniques

Patrice ANDRIEUX est GENIAL,et vous?

Eleveur à l’EARL du Grand Rosière, à Ruy Montceau (38), Patrice ANDRIEUX nous explique en quoi il est GENIAL depuis 2019 …