My XR

Le mag

On ne tirera plus le taureau par les cornes en Montbéliard !

Umotest propose pour la première fois, trois taureaux hétérozygotes sans cornes, disponibles en semence sexée au cours de l’été 2023.

Témoignage

« Plaçons le bien-être animal et celui de l’éleveur au cœur de nos troupeaux grâce aux taureaux sans cornes tout en continuant d’optimiser nos performances génétiques ! Rendez-vous cet été dans les cuves de vos Xperts ! »

 

Mélanie Thollet
Technicienne de Race Montbéliarde

Le 1er juillet prochain, les Xperts XR Repro disposeront dans leurs cuves des trois nouveaux taureaux hétérozygotes sans cornes exclusivement en semences sexées. Mélanie Thollet, Technicienne de race Montbéliarde nous explique…

Un taureau sans cornes, qu’est-ce que c’est ? 


Un peu de génétique…

« Un taureau sans cornes est un taureau possédant le gène sans cornes (P, pour « Polled »). Il s’agit d’un gène dominant sur le gène cornu (s). Un taureau hétérozygote sans cornes (P-s), exprimera le gène P et aura un phénotype sans cornes. 
Schéma de transmission du gène sans cornes : 

 

schema taureaux sans cornesSource

Un taureau hétérozygote P-s aura 50% de chance d’obtenir un produit sans cornes, s’il est accouplé avec une vache cornue s-s. Le chiffre monte à 75% de chance dans le cas où la vache est également hétérozygote sans cornes. 


Et historiquement ?


« Il existe dans la nature chez certaines races, comme celles scandinaves (avec un allèle celtique, comme pour les races Angus, Belted Galloway ou l’Hereford), et est naturellement présent en Prim’Holstein (allèle Frison), Simmental, Charolaise, Limousine et Salers.

Le gène sans cornes étant dominant, nous pouvons nous demander pourquoi nos vaches montbéliardes sont cornues. C’est l’Homme qui a lui-même sélectionné les animaux possédant des cornes car à l’époque les bovins étaient attelés pour le travail des champs au niveau de la tête. A l’inverse, les pays anglo-saxons utilisaient une autre méthode d’attelage par le train arrière ce qui a permis de conserver le gène sans cornes. 
Umotest sort cette année 3 taureaux sans cornes qui répondent aux normes d’inscription du règlement zootechnique européen :

  • RANGER P (ORCK / LARAMIS / GLOIR / ULEMO)
  • REDHOT P (OMELO / JOLIMOME / TRIOMPHE / UROCHER)
  • SPENCER P (PITTSBURGH / JOLIMOME / TRIOMPHE / UROCHER) »

Pourquoi ce gène en race Montbéliarde ?

« Il s’agit là d’une volonté de répondre à la demande des éleveurs. La présence des cornes représente une difficulté pour les éleveurs qui sont alors obligés d’écorner les veaux afin de limiter les blessures que les animaux s’infligent entre eux, et aux éleveurs. L’écornage représente toujours une étape sensible. Un veau boira et mangera moins suite à l’écornage, il sera susceptible de ralentir sa courbe de croissance. Eviter l’écornage pour le veau, c’est l’idéal : moins de stress, de douleurs et de risques d’infections. Ainsi, dans une logique de bien-être animal, de gain de temps et d’économies, laissons la génétique s’exprimer ! »

Comment accoupler ces taureaux ?

« L’essentiel pour accoupler ces taureaux sans cornes, est de garder à l’esprit que RANGER P, REDHOT P et SPENCER P possèdent des caractéristiques qui leurs sont propres. Leur génétique est très intéressante et leur permet d’être inclus dans les plannings d’accouplement comme les taureaux cornus. Voici leurs points forts :
 
RANGER P (ORCK / LARAMIS / GLOIR / ULEMO) : Fonctionnels, Mamelle
REDHOT P (OMELO / JOLIMOME / TRIOMPHE / UROCHER) : Lait, Dimensions de bassin, Mamelle
SPENCER P (PITTSBURGH / JOLIMOME / TRIOMPHE / UROCHER) » : Lait, Mamelle, Dimensions de corps et bassin 
 
L’Xpert et l’éleveur définissent ensemble le taureau le plus adapté à la femelle en fonction des critères de sélection de l’exploitation, et des qualités et défauts de la femelle.  Pour mettre toutes les chances de son côté, il est préférable d’inséminer les meilleures vaches du troupeau, tout en veillant à limiter la consanguinité. »
 

Qui est concerné ?

Les taureaux Montbéliards sans cornes seront disponibles en semence sexée  pour tous les éleveurs  qui souhaitent faire évoluer leur troupeau vers le sans cornes, pour des questions de bien-être animal, de sécurité, de gain de temps et/ou d’économies. 
 

Ces articles pourraient également vous plaire

Bovins Lait

Adapter le logement des vaches taries au bâtiment et au pré

Associé au GAEC de Darnes, Romain NOTON nous explique comment l’exploitation gère le logement des vaches au bâtiment et au pré, afin d’avoir une période de tarissement optimale …

Bovins Lait, Bovins Viande, Produits Techniques

Une station solaire pour détecter les chaleurs au champ !

Que vous soyez éleveurs laitiers ou allaitants, la station solaire Allflex rentabilise le SenseHub par une surveillance des animaux en extérieur !

Améliorer la santé du pied en race Montbéliarde : une avancée grâce à UMOTEST

Dans un secteur où le bien-être animal et la productivité sont des enjeux cruciaux, comprendre et améliorer la santé du pied est d’une importance capitale.