Le mag

La minéralisation des femelles en production, un ajout indispensable

Aujourd’hui, aucune ration ne peut couvrir les besoins en minéraux des vaches laitières. Les ajouts sont indispensables pour préserver les animaux.

Témoignage

En utilisant le Prévêlage, l’Activ et le Réussit R2YSB de la gamme GENIAL, les résultats sont arrivés au bout de 7 mois. Avec des vaches à 10 000 de moyenne, l’IVV est descendu à 389 jours et l’IV-IAF est tombé à 108 jours. Ces résultats incluent les femelles participant à des collectes d’embryons. Depuis plus de 18 mois, notre lait est super A, payé en moyenne 368€ et nous ne sommes pas en bio !

Thierry FOURNEL
GAEC FOURNEL MARNAS (69)

De nos jours, les systèmes d’élevage sont très diversifiés, avec des niveaux de production et conduites des animaux très variés. Si les exploitants adaptent les rations, aucune ne peut toutefois apporter suffisamment de minéraux pour couvrir l’ensemble des besoins. C’est pourquoi la complémentation journalière est indispensable, de façon à optimiser la réussite de la reproduction et le soutien à la production.

 

Les bases de la minéralisation

 

Les minéraux assurent différentes fonctions dans l’organisme : contribution à la structure tissulaire, maintien des équilibres biologiques, rôle catalytique dans les systèmes enzymatiques et hormonaux, régulation de la différenciation cellulaire. Une carence peut donc entraîner une perturbation, à divers degrés, des voies métaboliques (Meschy, 2010).


minéralisationAu fil des années, l’augmentation de la productivité des animaux a eu pour conséquence une augmentation simultanée de la fréquence des cas de troubles métaboliques, notamment d’origine minérale, dans les troupeaux.

 

Les rations ne couvrant pas la totalité des besoins minéraux, les performances zootechniques sont directement impactées par la complémentation minérale apportée aux animaux. Elle doit être de quantité et de qualité suffisantes.


L'aliment complet dans lequel le minéral est déjà incorporé est peu courant en élevage bovin, les éleveurs doivent donc choisir parmi la grande offre aujourd’hui disponible, un aliment minéral adapté à leurs besoins et leur système d’élevage.

 

La solution Repro GENIAL

 

Mamelle

Les solutions nutrigénomiques sur support minéral GENIAL sont spécialement formulées pour activer les fonctions de reproduction et améliorer l’immunité et la santé.

 

 

Grâce à cette science, l’efficacité des ingrédients, qui influent sur le niveau d’expression des gènes, connus pour leur action sur la reproduction ou l’immunité, a pu être mesurée. Il a été prouvé que grâce aux solutions nutrigénomiques GENIAL, des gènes liés à l’involution utérine, le développement de l’endomètre, ou la composition du colostrum, en autres, s’expriment davantage qu’avec un minéral de formulation classique.


Couplée à une ration équilibrée et adaptée, la complémentation avec le produit Reussit’ de la gamme GENIAL apporte de très bons résultats.

 

Thierry FOURNEL, éleveur laitier installé dans le Rhône, nous le confirme. Depuis qu’il utilise la gamme GENIAL, il constate des améliorations autant sur la qualité et la quantité de la production laitière que sur ses résultats techniques en terme de reproduction.


« En repro, je suis descendu à 389 jours d’IVV, avec des collectes d’embryons. Lorsque j’ai commencé GENIAL, il était de 429 jours. Notre objectif est de mettre les laitières à la repro le plus tôt possible. L’IV-IAF était de 143 jours, il est tombé à 108 jours. Ces résultats incluent les femelles participant à des collectes d’embryons.


Cette année, je n’ai que deux vaches (hors donneuses d’embryons) qui sont à plus de 3 IA. Les vaches en anœstrus, je ne sais pas ce que c’est, je n’ai aucun problème de ce type. Je n’ai pas non plus de problème d’avortements, ou alors de façon très anecdotique.

 

En production, je veux stabiliser mes vaches à 10 000 litres en moyenne. Elles sont montées à 11 000 mais ce n’est plus mon objectif. Les 1 000 derniers, tu les paies au concentré et tu épuises davantage tes vaches. A 10 000, elles sont en super forme. Notre production laitière part en totalité à la laiterie, avec toujours un objectif de qualité maximale. Depuis 18 ou 24 mois, tout notre lait est super A.

 

L’an dernier, le prix moyen était de 368€ et nous ne sommes pas en bio. En terme de taux, mon objectif en 2020 est d’atteindre 35 de TP de moyenne en laiterie. Je suis en passe de le réaliser. Cet hiver, on a eu des pics à plus de 37. Les dernières analyses faites en juillet, en période de forte chaleur, donnent encore 35.1 de TP. C’est à lier aussi avec les choix génétiques faits. »

Ces articles pourraient également vous plaire

Innovations

XtremiA, pour aller plus loin dans l’Xpérience repro

Né de la volonté des coopératives XR Repro et Cecna d’améliorer le taux de réussite en doses sexées, le projet XtremiA a vu le jour en 2016 après plusieurs années de recherche et développement. 

Lire l'article
Caprins

La complémentation minérale, un enjeu indispensable en élevage caprin

Adapter la complémentation minérale des chèvres en fonction de leur stade physiologique et de production, permet de prévenir d’éventuelles carences et la baisse de production liée.

Lire l'article
Bovins, Produits Techniques

Quand le monitoring améliore la surveillance globale du troupeau…

La solution FarmLife de Médria propose de suivre le comportement des animaux tout au long de leur carrière pour ne pas passer à côté de choses importantes. Voyons lesquelles…

Lire l'article